AFP #7 : Ta deuxième vie commence quand […] de Raphaëlle Giordano

… tu comprends que tu n’en as qu’une. Nous avons tous déjà entendu ou lu cette phrase ou bien la fameuse « on a qu’une vie », que l’on nous assène sensiblement à tout bout de champ. Cependant, dans le cas de l’héroïne de ce roman, le titre prend un tout autre sens.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une - Raphaëlle Giordano
©Bullamousse

[Cet article contient des spoils. Si vous ne souhaitez pas connaître certains détails, je vous invite à ne pas poursuivre votre lecture.]

L’histoire

Camille a tout ce que l’on pourrait penser pour être heureuse : mariée, mère, elle possède un emploi stable… Bref, une petite vie fort bien rangée qui pourtant ne la satisfait pas. Débordée, pressée, elle partage sa vie entre le travail et la vie familiale et n’aime plus vraiment son reflet dans le miroir. Bref, elle se délaisse au profit d’un quotidien qui ne lui correspond pas et rumine sans parvenir à trouver le problème exact.

Après un accident de voiture durant un trajet pour le travail, elle trouve refuge chez un habitant proche du lieu de sa mésaventure : Claude. Ce dernier, routinologue, perçoit bien vite la détresse de cette femme qui a l’impression de passer à côté de sa vie. C’est donc tout naturellement qu’il lui propose de l’aider au moyen de cette thérapie novatrice en matière de développement personnel afin d’aider Camille à retrouver la voie de l’épanouissement personnel et surtout  à redonner un sens à sa vie.

Commence alors pour notre héroïne de grands changements, accompagnés de difficultés, de périodes de doute mais une envie terrible de vouloir aller de l’avant… Qui sait jusqu’où ce cheminement intérieur pourrait la mener ! 🙂

Mon avis

J’avais beaucoup entendu parler de ce roman « d’un nouveau genre », mélangeant allègrement le roman et le livre de développement personnel. Intriguée par l’engouement autour de ce roman -une youtubeuse que je suis depuis peu disant même qu’il avait changé sa vie- je me suis donc décidée à le lire afin de pouvoir me faire mon propre avis sur la question. Et force est de constater qu’il possède des bons points !

Tout d’abord, le gros point fort de son livre est le personnage principal. Camille est une femme à laquelle on peut très facilement s’identifier, ses galères sont celles que nous sommes nombreuses à vivre (Je n’ai pas d’enfant pour ma part, mais vous m’avez comprise n’est-ce pas ?). Qui n’a pas eu l’impression de faire plus que son conjoint ou sa conjointe ? Qui ne s’est jamais lancé dans le jeu de « C’estluiqui » ? 🤷
Camille est comme nous, elle ne possède pas un calme olympien, perd patience, pense ne pas avoir le temps, craint de ne pas réussir, échoue parfois, subit aussi le poids de son éducation (l’importance de trouver un travail qui garantit une sécurité au détriment du plaisir) et de la société…
Vous l’aurez compris, les difficultés que Camille rencontre feront sans aucun doute à des situations déjà vécues par beaucoup de personnes. Je pense même que cela peut aider certaines personnes à surmonter ces difficultés. L’excuse du manque de temps est le plus flagrant des exemples ! Nous disons tous manquer de temps pour faire ceci ou cela, enlisés que nous sommes dans une routine qui ne nous laisse que peu de temps pour faire ce que l’on aime. Et pour pouvoir gagner du temps, il suffit simplement d’opérer quelques changements et ainsi se créer des bulles d’évasion dans notre quotidien.

Le temps, en soi, n’est pas un problème. Seul le mental peut en être un. Si vous vous persuadez que le temps est un problème, il en sera un. Si, au contraire, vous êtes convaincue que vous réussirez à en dégager, il y a de fortes chances que vous y parveniez.

En plus de Camille, les seconds points forts de ce livre sont les exercices. Facilement applicables au quotidien, ils permettront à chacun de remettre un peu de positif dans sa vie.
Mes préférés pour ma part sont :

  • L’appareil photo imaginaire qui consiste à se focaliser sur les belles choses du quotidien plutôt que sur le négatif, à prendre une photo pour s’en souvenir. 📸
  • L’art de la modélisation, grâce auquel on se choisit des modèles parmi les célébrités, les personnages de fictions dont on admire quelque chose (une qualité, une philosophie de vie…). Dans le livre, Camille imprime même des photos de chacun de ses modèles pour en faire un patchwork qu’elle met ensuite dans un endroit visible et joue tour à tour le rôle de Steve Jobbs, d’Audrey Hepburn, de Gandhi, etc. en fonction des situations. 👩‍🎤
  • La liste des choses dont on ne veut plus (je pense ne pas avoir besoin de détailler cet exercice) 📝

Quant aux autres exercices, je vous laisse le loisir de les découvrir dans votre lecture 😉

Autre point appréciable, ce livre montre que l’on peut aussi améliorer sa vie personnelle et professionnelles sans pour autant tout envoyer promener et partir élever des chèvres naines en Laponie 🐐 (Sauf si c’est ce que vous voulez faire hein, je ne vous juge pas !). Camille reste avec son mari et son fils et pourtant, elle change. Ce changement lui permet simplement d’être elle-même et de changer les aspects de sa vie qui ne lui ressemblent pas.

Le mot de la fin

C’est une lecture que j’ai trouvé agréable. La petite révélation de la fin bien qu’attendue est tout de même appréciable et permet aussi de montrer que nous pouvons tous nous aider les uns et les autres.
Par ailleurs, comme je l’ai évoqué plus haut, l’identification à Camille est très facile et cela permet de l’accompagner dans sa transformation avec ses doutes.
Cependant, je connaissais déjà certains exercices évoqués dans le livre et, très honnêtement, ce livre ne changera pas ma vie. S’il le fait pour certains et qu’il aide des personnes à avoir une meilleure vie, alors tant mieux ! 👍

J’ai tout de même noté quelques phrases qui m’ont plu et je compte bien essayer le « patchwork des modèles » !

Et vous, l’avez-vous lu ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Et si non, que lisez-vous en ce moment ? 🤓

Publicités

5 réflexions sur “AFP #7 : Ta deuxième vie commence quand […] de Raphaëlle Giordano

    • Bizarrement, je suis pareille haha ! Ma mère ayant cependant beaucoup aimé, je me suis dit que le lire pourrait être intéressant. Ce ne sera pas l’un de mes livres préférés et n’a pas changé, loin de là, mais disons qu’il se lit 😁

      J'aime

    • Qu’est-ce qui t’a déplu à ce point ? 🤔 Je peux tout à fait comprendre hein, il n’est pas vraiment révolutionnaire. Je pense qu’en fait, il faut le lire à un moment particulier de sa vie pour y adhérer completement 🙂

      J'aime

      • Je ne l’ai pas trouvé si bien écrit que ça et franchement j’ai trouvé l’histoire bateau. J’ai écrit une chronique sur mon blog si ça t »intéresse 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s