CONFABULATIONS | L’histoire de mon chat

Ceux qui me connaissent et/ou qui me suivent sur Instagram le savent, je suis folle de mon chat : Shaé. Âgée de 4 ans, cette petite bouille aux grands yeux verts et au sale caractère me rend complètement gaga.
J’ai eu envie de vous parler un peu plus d’elle, car elle occupe une place importante dans ma vie.

Avant tout, laissez-moi vous expliquer quelques petites choses. Premièrement, lorsque j’étais enfant, mes parents n’ont jamais voulu que nous ayons des animaux de compagnie. Mon petit frère et ma petite sœur avaient tout de même réussi à négocier pour avoir des poissons rouges, mais ce sont les seuls animaux qui étaient tolérés chez nous. Pourtant, aucun d’entre nous n’était allergique aux poils de chat ou de chien, nous avions une maison avec un jardin et mes parents avaient, eux, toujours eu des animaux lorsqu’ils étaient enfants. Néanmoins, point d’animaux à la maison pour une raison en particulier : faire garder notre animal lorsque nous partions en vacances ou en week-end. Nous avions donc accepté de ne pas avoir d’animaux, mais tentions de temps à autre de relancer le débat – l’espoir fait vivre, n’est-ce pas ?
Un jour, il y a 4 ans de cela, presque jour pour jour, alors que j’étais dans le jardin avec ma mère et mon père, prenant le soleil, le chat des voisins passa au-dessus du grillage. C’est alors que ma mère dit cette phrase :

Ça ne me dérangerait pas d’avoir un petit chat…

Cette phrase, laissée en suspens était celle que j’attendais depuis des années ! Pour vous dire, j’avais 21 ans à ce moment-là, (quand je vous dis de ne pas perdre espoir, je parle en connaissance de cause haha). Je me suis donc jetée dans cette brèche, argumentant que je pourrais subvenir aux besoins du chaton à venir dans la mesure où je gagnais un peu de sous tous les mois, et que je m’engageais à être seule responsable de toutes les corvées inhérentes (#litièretmtc). Mon père n’a pas été sensible à mes arguments, mais je sentais que le vent tournait enfin !

héhé

Et ça n’a pas manqué ! Une semaine plus tard, ma mère remet le sujet sur le tapis, de nouveau en disant qu’après tout, il y aura toujours quelqu’un pour s’occuper de cette petite boule de poils à venir. Telle une justicière j’apparus sur le toit, baignée d’une aura mystique, la cape au vent je brandis de nouveau mes supers arguments ! Et cette fois-ci, mon père abdiqua ! 🎉
Je me mis de suite à la recherche d’un chaton à adopter. J’en parlai dans mon entourage et j’eus quelques propositions, mais, pour x ou y raison, cela n’aboutit pas. Quelques jours plus tard, au détour d’une recherche sur Google, je tombai sur un refuge qui organisait ses portes ouvertes à une trentaine de minutes de chez moi ce week-end. Ni une, ni deux, je convainquis mon père de m’y amener.
Le jour J, surexcitée comme vous ne pouvez imaginer, nous sommes arrivés au refuge. Trois chatonnes restaient : une toute blanche, qui dormait, une écaille de tortue, qui nous fixait, affolée ; toutes deux se partageaient la même cage, mais c’en est une autre qui m’intrigua. Dans celle-ci, une toute petite crevette, au pelage noir et blanc et aux immenses yeux verts, s’approcha de moi. Mon petit cœur manqua un battement.

J’en discutai avec mon père, mais lui avait préféré la petite écailles de tortue et je me rangeai à son choix. Pourtant, lorsque je dus annoncer à la personne de l’accueil celle que je choisissais… :

La petite noire et blanche.

Mon père haussa les sourcils mais sourit. C’était mon chat, c’était à moi de la choisir. Parmi la longue liste des prénoms que j’avais faite, un prénom vint tout seul : Shaé. Un des personnages principaux de la saga L’Autre de Pierre Bottero, capable de se transformer en panthère, entre autre.

C’est ainsi, que cette petite boule de poils entra dans ma vie, prenant une place grandissante au fur et à mesure.
❤️

file1.jpeg
Première photo de Shaé, quelques minutes après son arrivée à la maison ♥

Aujourd’hui, Shaé est une magnifique chatte de 4 ans, au poil brillant et aux grands yeux verts, légèrement trop attachée à sa maîtresse – comprenez que si mademoiselle se sent délaissée, elle me mordille, histoire que je me rappelle de son existence. L’ayant eue à un mois, à peine, Shaé me considère comme sa mère, développant un syndrome d’hyper attachement, entraînant une certaine possessivité vis à vis de moi. Heureusement, cette possessivité se calme au fur et à mesure.

C’est donc un vrai petit pot de colle qui me suit partout, campe devant la porte de l’appartement et miaule dès qu’elle m’attend arriver trois étages plus bas, passe son temps sur mes genoux ou dans les boîtes en carton, fait ses griffes sur son griffoir et aussi sur une partie d’un pouf, s’est appropriée un fauteuil pour elle seule, reconnaît parfaitement son nom ainsi que le son du paquet de friandises, le mot friandise d’ailleurs, le mot pâtée, teste régulièrement la gravité pour être certaine que tout tombe correctement, aime sentir ce qu’on mange mais ne pique jamais dans notre assiette, sait qu’elle doit sauter de mes genoux lorsque je dis Hop !, mange les plantes vertes, tente de chasser les mouches mais ne les attrape jamais, guette les pigeons par la fenêtre, fuit l’aspirateur…

file (2)

Le point que je voulais surtout aborder au travers de cet article est l’importance de l’arrivée de Shaé dans ma vie. Comme vous l’avez compris, elle a bouleversé beaucoup de choses et m’a beaucoup aidé à un certain moment. Me focaliser sur elle m’a fait beaucoup de bien et elle est une force importante dans ma vie dans l’amour qu’elle me donne. Par ailleurs, je comprends aussi enfin l’amour que l’on peut éprouver pour nos animaux de compagnie, chose que je ne pouvais comprendre auparavant, faute de l’avoir vécu.

Bref, je vais m’arrêter là car c’est déjà un bien long article et vous avez bien compris combien je suis gaga de mon chat je pense ! 😻

Et vous, vous avez un animal ? En êtes-vous aussi gaga ? S’il vous plaît, dites-moi que je ne suis pas la seule !

Une réflexion sur “CONFABULATIONS | L’histoire de mon chat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s