Au fil des pages | Mes héros et héroïnes d’enfance

Enfant, j’étais une très grande lectrice. Je passais mon temps libre à lire, souvent mon walkman sur les oreilles et plusieurs livres à la fois. Magazines, bandes dessinées, romans, documentaires (beaucoup sur l’adolescence et l’amour…), mangas… Rares ont été les livres que j’ai ignoré dans la section jeunesse de la médiathèque était proche de chez moi. Il n’était pas rare que je reparte avec plus de livres que les cinq autorisés sur la carte ou que je n’envahisse pas les cartes des autres membres de ma famille.
Comme vous l’avez deviné, la lecture est une part importante de ma vie, de mon passé et donc de ce que je suis. Que ce soit en me faisant vivre mille aventures, en m’aidant à m’éloigner de mes problèmes à défaut d’être capable de les surmonter, lire a longtemps été mon échappatoire de prédilection.

hermione reading
Moi, fuyant les gens trop bruyants…

Aujourd’hui, après presque un an à être resté à l’état de brouillon, je vais donc vous parler de ces personnages, de ces romans dont je ne me lasse toujours pas, des années plus tard.

Witch ✨

Suite à l’arrêt de la commercialisation du magazine P’tit Loup, mon arrière-grand-mère a tenu à me maintenir un abonnement et je me suis donc retrouvée abonnée à Minnie Mag où avait débuté depuis deux ou trois mois déjà, les aventures de cinq adolescentes.
Will Vandom, Irma Lair, Taranee Cook, Cornelia Hale et Hay Lin vivent à Heatherfield et vont être choisies pour devenir les nouvelles gardiennes de Kandrakar, une forteresse au centre de l’Infini – oui, oui, vous avez bien lu. Leur mission est de protéger la Terre de la Zone Obscure du Non-Lieu, Méridian, dirigé par un tyran assoiffé de pouvoir : Phobos. Si leur mission principale consiste avant tout à fermer les portails entre ces deux lieux, la donne change complètement lorsque leur amie Elyon s’avère être la Lumière de Méridian et la reine légitime de ce monde éteint.

Elles m’ont accompagnées pendant de nombreuses années. J’ai suivi la reconquête du trône d’Elyon, la résurrection de Nérissa – ancienne gardienne du Cœur de Kandrakar – et leurs multiples affrontements, les tentatives pour aider un père au désespoir et une banshee qu’il avait asservi, j’ai vu Kandrakar dirigé par un tyran puis retrouvé sa lumière et son équilibre, je les ai vus chercher leurs pierres de pouvoirs afin de libérer le petit ami de Will prisonnier d’un livre peu commun et affronter des gardiens redoutables. J’étais là également lorsqu’elles ont dû faire face à des créatures faites d’ombres et de bruit, les Ragorlang et j’étais là, lorsqu’elles ont apprivoisé leurs nouveaux pouvoirs.

J’adorais leur esprit combatif, leur force, leur amitié, leur capacité à surmonter chaque épreuve, leur humanité aussi car elles étaient loin d’être infaillibles. Chacune d’elles avaient une personnalité, un caractère, un style propre et c’était justement leurs différences qui les rendaient si fortes quand elles étaient ensemble. Il était si facile de s’identifier à l’une d’elle. D’ailleurs, ma préférée était Will, c’est à elle que je m’identifie le plus encore aujourd’hui, suivi de Cornélia (malgré son sale caractère).

file-2
©Bullamousse

Je ne sais plus exactement pourquoi j’ai arrêté… Peut-être que je pensais être trop vieille ? Ou bien les histoires ne m’intéressaient plus autant ? (Il faut dire que le coup de Matt qui s’avère être finalement un émissaire de Kandrakar depuis le tout début, je l’avais trouvé de très mauvais goût… 😑).

 

Harry Potter de J.K Rowling ⚡️

Dois-je vraiment vous présenter cette saga ? Même si vous avez vécu dans une grotte au cours des vingt dernières années, vous ne pouvez ignorer l’histoire du sorcier à lunettes et à la cicatrice en forme d’éclair.

Je vais être honnête avec vous, je ne me rappelle pas du tout comment j’ai commencé à lire cette saga. Pourtant, je me rappelle que chaque sortie d’un nouveau tome était un mini-événement dans la famille. Nous avons toujours réussi à nous les procurer – et quand je vois les cohues que cela provoquait, je me demande par quel miracle on y a toujours réussi…- et le précieux nouvel ouvrage était ensuite l’objet de toutes les convoitises et passait de main en main. Je me souviens également que j’ai pleuré à chaudes larmes en croyant que Ginny mourrait dans La Chambre des secrets et, pour me consoler, ma mère m’a montré l’une des dernières pages du livre où l’on voyait écrit

« […] dit Ginny »

preuve qu’elle était bien vivante (c’est d’ailleurs de là que me vient cette étrange habitude de lire la dernière page d’un livre avant de l’acheter…). Pour les suivants, j’avais obtenu d’être la première à les lire et j’attendais ensuite impatiemment que ma mère les finisse pour en parler avec elle.

Bien entendu, je n’ai pas seulement attrapé une étrange manie littéraire, Harry Potter a également eu un impact décisif sur ce que je suis aujourd’hui. J’ai grandi avec lui et c’est pourquoi il reste un monde dans lequel je me plais à me réfugier. Petit plus, cela m’a permis de rencontrer plein de personnes fantastiques ! 😉
Plutôt que d’épiloguer en long en large et en travers, je vous invite à regarder ma vidéo sur le Harry Potter Tag Ultime dans laquelle je réponds à diverses questions sur la saga 😉

Bien entendu, j’attends toujours ma lettre de Poudlard !

Ange et compagnie d’Annie Dalton 😇

Mélanie Beeby a tout juste 13 ans lorsqu’elle se fait renverser par un chauffard, mais, au lieu du film de sa vie, elle se retrouve dans une académie quelque peu particulière : l’Académie des Anges. Dans une ville fabuleuse, Mélanie va rencontrer d’autres adolescents, comme elle, qui viennent du monde entier mais aussi d’époques complètement différentes. Ainsi, sa meilleure amie angélique, Lola, vient du XXIIème siècle ! Entre séance shopping, cours d’arts martiaux pour lutter contre les Puissances de l’Ombre, sciences cosmiques et voyages dans le temps en guise de cours d’histoire, Mélanie n’a clairement pas le temps de s’ennuyer dans son après-vie.

J’aimais beaucoup cette série car chaque tome prenait place dans une nouvelle époque (Rome Antique, âge d’or des pirates, début du cinéma hollywoodien, Londres en fin du XIXème siècle…) et c’était une petite approche qui pouvait conduire à s’intéresser davantage à certaines époques (est-ce pour ça que j’ai pris l’option cinéma hollywoodien d’ailleurs en DUT métiers du livre ?) et j’aimais beaucoup l’altruisme omniprésent dans cette saga. Mélanie était une jeune fille qui écoutait son cœur, au risque de faire des bêtises, et parfois un peu naïve, mais pleine de courage et de bonne volonté pour aider les autres.

La quête d’Ewilan de Pierre Bottero 🖍️

Camille Duciel a treize ans lorsqu’un camion manque de la renverser, mais au lieu d’un choc, elle se retrouve dans une forêt où elle est bientôt saluée par un chevalier effectuant un vol plané et une créature monstrueuse qui la nomme Ewilan. Revenant soudainement sur le lieu où a failli avoir lieu l’accident, la jeune fille ne se doute pas qu’elle vient d’effectuer son premier grand pas, la capacité de voyager entre notre monde et le monde de Gwendalavir, ni de ce que son retour semble signifier. Elle découvrira peu après qu’elle possède le don du Dessin et qu’elle seule peut libérer les Sentinelles. Accompagnée de Salim, son meilleur ami, et d’autres personnages hauts en couleur, elle partira accomplir cette quête et essayer de retrouver sa famille.
Les aventures d’Ewilan se composent de la trilogie La Quête d’Ewilan puis Les Mondes d’Ewilan. Dans cette trilogie, beaucoup plus sombre que la première, Ewilan subit des choses terribles qui vont fortement l’affecter et devra tenter d’affronter la terrible menace que représente l’entité nommée Amour (et qui n’en a que le nom, comme vous l’avez deviné) qui envahit l’Imagination, mettant en péril tout Gwendalavir. Heureusement, elle peut compter sur ses compagnons de toujours et de nouveaux alliés pour affronter cette nouvelle menace.

Je suis infinie et je suis minuscule, je ne suis rien et je suis tout. Suis-je encore Ewilan ?

La Quête d’Ewilan, Les Frontières de glace ; Pierre Bottero.

Ce que j’adorais chez Ewilan, c’était son franc-parler, sa conviction, son caractère bien trempé et son intelligence redoutable. Parfois capricieuse et impulsive, elle est également à l’écoute et se soucie des autres, comme quoi, on peut être les deux à la fois, n’est-ce pas ? Les personnages secondaires n’étaient pas en reste non plus, chacun apportait une force à l’histoire, personnification d’une valeur essentielle à la réussite de cette quête : Edwin pour l’esprit stratège et le personnage à la réputation qui n’est plus à faire, Björn pour la force brute et le côté chevaleresque, Ellana et Siam pour l’indépendance, l’agilité et le féminisme (désolée Salim, mais tu avais vraiment mérité ce coup…), Maitre Duom pour la sagesse, Salim pour l’amour et l’humour…
Et que dire du monde de Gwendalavir ? Pierre Bottero a créé un monde si complexe, si vaste, d’autant plus avec tous les éléments que l’on apprend dans les autres livres du même auteur (L’Autre, Le Pacte des Marchombres, Les Âmes Croisées…). Le moindre détail y a son importance (n’est-ce pas les voiles que l’on aperçoit dans la saga L’Autre, pile au moment où Ewilan, Ellana, Salim et Edwin sont en voyage et arrivent accidentellement dans une prairie qui essaie de dévorer les bateaux ?). La faune et la flore sont décrites avec une telle précision que j’ai l’impression d’y être allée.
Chaque mot de Pierre Bottero est choisi avec soin et me heurte en plein cœur. Chaque relecture me donne l’impression de découvrir de nouveaux éléments, de comprendre de nouvelles choses, alors que je l’ai lu des dizaines de fois, le découvrant à nouveau à chaque fois.

Au même titre que Harry Potter, Gwendalavir est un monde dans lequel je me plais à retourner.

Lou 📖

Dans ces bandes dessinées de Julien Neel, nous suivons les aventures de Lou, une jeune adolescente créative, âgée de 12 ans dans le premier tome, passionnée de théâtre et de mode. Celle-ci vit avec sa mère quelque peu immature mais profondément attachante et dévouée. Foncièrement incapable de retrouver du sopalin, complètement accro aux jeux vidéos, très mauvaise cuisinière, elle écrit un roman avec une héroïne du nom de Sidéra, s’inspirant de leurs aventures quotidiennes qu’elle transpose dans un univers de science-fiction (je rêve d’une véritable adaptation en dessin animé ou autre de Sidéra !!!). Lou a également une meilleure amie, Mina, qui a un fort caractère.
Son petit monde est bousculé du jour où elle et Tristan s’adresse enfin la parole.
Des tomes 1 au 5, la parution alternait un album sur l’année scolaire, puis un sur les grandes vacances. Dans le tome 5, de nombreux changements ont lieu dans la vie de Lou : l’immeuble dans lequel elle habite prend feu, elle apprend que sa mère est enceinte, ils emménagent dans une nouvelle maison… Bref, la vie n’est pas de tout repos pour notre collégienne.
Cependant, les plus gros changements apparaissent dans le tome 6 : L’âge de cristal. Lou est plus âgée, sans que l’on connaisse exactement son âge, et de mystérieux cristaux sont apparus en ville et partout dans le monde, coupant complètement les réseaux (plus de téléphone, entre autre). Bref, la vie est radicalement différente. Entre sorties en boîte de nuit, histoires d’amour toujours aussi compliquée, Lou a comme des impressions assez fréquentes de déjà-vu.
On en apprendra davantage sur ce changement et l’éventuelle cause dans le tome 7 : La Cabane, qui, d’un point de vue chronologique, se passe entre le tome 5 et le tome 6. Quant au tome 8, je pense que vous allez très bientôt avoir un article qui lui sera entièrement consacré 😉

J’adore Lou pour son caractère, sa créativité, son optimisme… J’aime également toute la myriade de personnages, qui s’étoffe au fur et à mesure des tomes. J’ai suivi les questionnements de Lou, qui étaient aussi les miens. Lou a grandi en même temps que moi. C’est une dose de nostalgie douce, un souvenir de lecture partagée avec ma cousine, puisque nous nous passions les BD chacune notre tour, puis avec mon frère et ma soeur, qui eux, se servaient sans mon accord dans ma bibliothèque… Ce qui explique l’état déplorable de mon premier tome…
Lou, c’est une amie d’enfance dont j’ai des nouvelles de temps en temps mais avec qui rien n’a changé malgré les années.

file-1
©Bullamousse

Percy Jackson 🔱

Percy est un jeune garçon âgé de 12 ans, hyper-actif et ayant un déficit de l’attention, mais qui, surtout, est un demi-dieu grec. Eh oui ! Vous pensiez que les dieux grecs avaient disparu ? Que nenni, mes braves gens ! Ils sont toujours là, descendants de temps en temps de l’Olympe (situé au-dessus de l’Empire State Building) pour rendre visite aux mortels que nous sommes, voire avoir des enfants avec eux. Néanmoins, trois d’entre eux ont interdiction formelle d’avoir des enfants : Zeus, Poséidon et Hadès. Les trois plus puissants des dieux ont conclu un pacte afin de ne plus avoir d’enfants avec des mortel-le-s du fait de la puissance de leur descendance.
Arrivant à la Colonie des Sang-Mêlé, Percy découvre qu’il est le fils de Poséidon et qu’il est accusé d’avoir volé l’Eclair originel de Zeus. Il doit donc s’embarquer au plus vite dans une quête mortelle, en compagnie de Grover, un satyre, et Annabeth Chase, fille d’Athéna, afin de résoudre cette affaire qui pourrait conduire à une guerre entre les dieux.

Ecrit par Rick Riordan, cette saga suivra Percy sur cinq tomes dans lesquels mythologie grecque et monde moderne se mélangent allègrement. Passionée de mythologie grecque depuis toute petite, je vous laisse imaginer combien j’aimais j’aime cette saga ainsi que mon émotion lorsque j’ai retrouvé Annabeth et Percy dans Héros de l’Olympe !

Kid Paddle 🎮

Kid est un geek puissance 8 000, passionné de jeux vidéos, de blork et de son héros préféré, le petit barbare ! Lorsqu’il n’est pas à la salle d’arcade pour essayer d’exploser des records, il passe son temps avec ses meilleurs amis : Horace et Big Bang, préparant des plans abracadabrantesques. Que ce soit pour essayer d’aller voir un film d’horreur, détourner des tutoriels mignons en véritables cauchemars, Kid et ses amis mettent leur esprit créatif au profit du gore, de l’horreur et d’explications farfelues sur l’origine des coquillages, le tout, entre deux parties de Barbarian, évidemment !

Vous aurez remarqué que la plupart de mes lectures d’enfance sont des lectures que j’ai partagées avec mon entourage, c’est aussi le cas de Kid Paddle puisque ces albums ont d’abord été pour mon frère benjamin, mais toute la famille les lisait. Lorsque mon frère cadet était en âge de lire, les BD lui ont été données et chaque année, il avait la nouvelle BD Kid Paddle, que chaque invité s’arrachait, il faut bien le dire dire haha ! (Oui, oui, même mes grands-parents !)

Et vous, que lisiez-vous dans tout ça ? Quelles sont vos lectures d’enfance ? Celle que vous lisez encore aujourd’hui ou qui ont une place toute particulière dans votre petit cœur ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s