Au fil des pages | Un magazine et des étoiles

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour un petit update lecture avec deux de mes dernières découvertes, plus ou moins bonnes d’ailleurs.

Suivez-moi au fil des pages de ces deux mangas !

Histoires sans fin de HIRASAWA Geco

Histoires sans fin

Petit résumé

Marie est une jeune fille extravertie, dotée d’un fort caractère et d’un franc-parler à toute épreuve. Alors qu’elle poursuit son chat qui a, semble-t-il, fait une énième fugue, Marie se retrouve dans une vieille librairie et ouvre par hasard un magazine de bandes dessinées, le dernier numéro de Nomad Comics. Un magazine ayant rencontré un certain succès mais ayant été brusquement arrêté. De ce fait, le magazine est incomplet et de nombreuses histoires sont restées sans fin…
Soudainement aspirée dans le magazine, Marie se retrouve au côté du rédacteur en chef du magazine en question, coincé depuis des années dans sa propre revue. Ce dernier trouve en Marie la personne qu’il attendait : une personne capable de compléter les histoires qu’il ne peut lui-même pas achever. Désirant retrouver son monde – et voir un match de baseball – Marie décide de prendre les choses à bras le corps et se lance. Ce premier récit l’emmènera dans un monde d’heroic fantasy en proie à une lutte entre les humains et les démons. Quelle fin Marie choisira-t-elle ?

Il y a de nombreuses pages blanches à l’intérieur… Ce n’est pas quelque chose de normal !

Histoires sans fin, Geco Hirasawa

Extrait Histoires sans fin

Mon avis

Je n’ai pas adhéré du tout. Pourtant, le résumé m’avait semblé prometteur puisqu’il mettait en avant un personnage féminin fort. De plus, cela m’avait quelque peu fait penser à Richard au pays des livres magiques (un film sorti en 1994 et que j’aime beaucoup) mais l’idée du personnage réel aspiré dans un monde littéraire est le seul point commun entre ces deux œuvres.
En fait, j’ai ressenti une profonde aversion pour Marie, l’héroïne peu conventionnelle de ce manga. Je l’ai trouvée exécrable et dénuée de la moindre empathie. Présentée comme ayant un franc-parler, elle m’a surtout semblé très égoïste. Impulsive, fonceuse… Elle ne réfléchit pas et est résolument un personnage d’action. Une héroïne principale atypique à l’image du manga en lui-même puisque celui-ci est dans le sens de lecture occidental et est entièrement en couleurs.
Sans transition, parlons maintenant des dessins. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Geco HIRASAWA a un style bien à elle, loin des standards auxquels nous sommes habitués pour les mangas.
Pour ma part, j’ai été extrêmement perturbée par « l’inégalité » des planches. En effet, nous avons parfois des dessins très détaillés et sur la page suivante, l’effet rend plus confus, désordonné presque, bien que cela contribue également à donner un dynamisme et aide cette œuvre à se démarquer des autres du genre.

En bref, je n’ai pas adhéré à l’ensemble de l’œuvre, peut-être pour son côté trop original.

Par-delà les étoiles de Rie Aruga

Par-delà les étoiles

Petit résumé

Hana fait son entrée à l’université de Shinetsu en prépa de professeur des écoles. Suite à une récente déception amoureuse, la jeune fille est en proie à divers doutes quant à son avenir. Sa rencontre avec Izumi, le taciturne président du club d’astronomie et les autres membres du groupe mais aussi la découverte du ciel et de l’espace l’aideront-ils à envisager à nouveau son avenir de façon plus sereine ?

Les étoiles seront-elles visibles, ce soir encore ?

Mon avis

Ce manga one shot est le premier écrit par l’autrice de Perfect World en tant que mangaka professionnelle. Il s’agit d’un shōjo reprenant tous les traits du genre, tant dans la trame que dans les dessins. L’héroïne est une jolie jeune femme, sage en apparence, mais qui, pourtant, n’hésite pas à faire preuve de caractère.
Tout au long du manga, nous suivons une partie de sa scolarité, sa découverte de l’astronomie (puisque complètement novice en la matière), sa prise de conscience face à son chagrin d’amour, etc. On retrouve également des petites scènes représentant des scènes classiques du quotidien de la vie des lycéens et étudiants (festival, soirée étudiante, activités de club, petits boulots…).
Ce manga n’a pas pour but de révolutionner le genre et il présente quelques imperfections, inhérentes à toute première œuvre (principalement au niveau du rythme d’ailleurs), mais il s’en dégage une réelle douceur. J’ai passé un très bon moment avec cette lecture et j’ai notamment beaucoup apprécié le thème de l’astronomie.  Amatrice que je suis, j’ai beaucoup apprécié les partages de connaissances à ce sujet, tant celles de l’héroïne que celles des autres membres du club.
Un autre point que j’ai beaucoup apprécié : chaque membre a son histoire, un petit quelque chose qui le démarque. J’admets tout de même que j’aurais beaucoup aimé en savoir encore davantage sur les uns et les autres.
En bref, j’aurais aimé que ce moment agréable se poursuive encore un peu 😊

Extrait Par-delà les étoiles

Le mot de la fin

Je suppose que vous avez deviné laquelle de mes lectures avais-je préféré ?
En bref, je vous recommande Histoires sans fin si vous souhaitez un manga non conventionnel et une héroïne très atypique.
Quant au second, je vous le recommande si vous êtes résolument romantique ou si vous souhaitez vous initier à ce genre sans vouloir vous engager dans une longue série et/ou si vous êtes aussi intéressé par l’astronomie.

L’un de ces deux mangas vous intéresse-t-il ? Et aimez-vous l’astronomie ?

Les avez-vous lus ?

Bonne lecture !

2 réflexions sur “Au fil des pages | Un magazine et des étoiles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s