Watched! | Lettres d’amour, colocataires en peluche, notre cerveau & un bouton de fleur

Bien le bonjour !

Aujourd’hui, je reprends du service avec un nouvel article Watched! dans lequel nous parlerons de culture générale, de colocataires en peluche et d’amoooour.

À tous les garçons que j’ai aimés de Susan Johnson

Adapté du best-seller éponyme, ce film original Netflix a pour héroïne la jeune lycéenne Lara Jean. La jeune fille possède un secret : elle a écrit des lettres d’amour pour cinq garçons au cours de sa vie, sans jamais les envoyer et les garde bien à l’abri dans une boîte. Malheureusement, Lara Jean va découvrir que quelqu’un a envoyé ses lettres et va donc devoir faire face à quelques situations… Compliquées.

Je vais être honnête, je ne suis vraiment pas intéressée par les comédies romantiques. Pourtant, je ne saurais expliquer pourquoi, mais celle-ci m’a semblé intéressante. Je pense que l’idée des lettres a probablement joué un rôle car j’adore moi-même en écrire.
Après l’avoir longtemps laissé dans ma watchlist, j’ai fini par le regarder et…
J’ai beaucoup aimé ! Pour commencer, j’ai trouvé que le personnage de Lara Jean était intéressant, c’est une jeune fille originale et gentille, mais qui ne se laisse pourtant pas marcher sur les pieds. Outre Lara Jean, les autres personnages sont également intéressants et certains ont une jolie évolution. Par ailleurs, le film aborde également des thèmes comme la perte d’un parent, le harcèlement sur les réseaux sociaux, les liens familiaux, etc. de façon pertinente.
À l’heure où j’écris ces lignes, le deuxième film vient de sortir sur Netflix, je pense donc le regarder dès que possible !

lettre d'amour

Rilakkuma et Kaoru

Si vous êtes un peu connaisseurs de la culture nippone et de ses mascottes, vous connaissez très probablement cet ours paresseux du nom de Rilakkuma et ses compagnons. Fort de sa popularité, cet ourson possède donc désormais sa propre série, réalisée en stop motion et en 3D, disponible sur Netflix !
la série comporte une seule saison comportant 13 épisodes d’un peu plus de 10 minutes au travers desquels nous suivons Kaoru, une jeune femme à la petite vie tranquille, ainsi que ses adorables colocataires : Rilakkuma, Korilakkuma et Kiiroitori. Entre pique-nique, partie de pêche, invasion de champignons et esprit d’outre-tombe, la petite vie de nos quatre amis ne manque pas d’activités !

D’abord rebutée par l’aspect enfantin, j’ai vite fini par regarder l’intégralité de cette première saison avec plaisir ! En effet, il suffit de regarder quelques épisodes seulement pour rapidement se rendre compte que son apparente simplicité cache des questions intéressantes, abordées en filigrane : la notion de changement, de prendre des décisions, la routine, etc.
Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré cette petite série qui m’a fait l’effet d’un doudou : quelque chose de profondément réconfortant. Je vous recommande vivement de la regarder blottie sous un plaid avec une boisson chaude. La saison s’y prête parfaitement et elle est excellente en cas de coup de blues ! ☕️

En bref, le cerveau

Il s’agit d’une mini-série documentaire que j’ai découvert grâce à mon frère (non, pas celui qui m’a fait découvrir Boku no Hero Academia) qu’il m’avait plusieurs fois évoquée en me citant des découvertes qu’il avait faites grâce à cette mini-série. Je me suis donc lancée et… J’ai adoré !

Le format est très sympathique et dynamique. Cette mini-série se découpe en 5 épisodes, chacun durant 20-25 minutes sur différentes thématiques propre à notre cerveau. J’ai découvert une multitude de choses plus passionnantes les unes que les autres au fil des épisodes sur la mémoire, les rêves, l’angoisse, la pleine conscience et les psychédéliques. Je salue également le travail de montage que j’ai vraiment trouvé de qualité puisque s’entremêlent des interviews de spécialistes, des images d’archives, des témoignages de célébrités ayant été confrontées à l’une des thématiques abordées (cf l’épisode sur l’angoisse).

Je mets tout de même un trèèès léger bémol au fait que les épisodes ne soient disponibles qu’en VO. Heureusement que les sous-titres existent car pour certains termes… Après, il serait dommage de se passer la voix du documentaire qui est celle d’Emma Stone.

brain-2062057_1920.jpg

Si cette mini-série vous plaît, alors je vous invite également à regarder En bref, puisque la série sur le cerveau est une forme de « hors-série » et qu’ils proposent des épisodes sur des thèmes encore plus variés comme la musique, la beauté, les tatouages, l’astrologie, l’orgasme féminin, etc. EN BREF, c’est génial !

Bloom into you

Adapté d’un manga écrit et illustré par  Nio Nakatani, ce yuri (manga ou anime racontant une histoire d’amour entre deux personnages féminins) nous présente Yū, une lycéenne faisant son entrée en première année. Grande lectrice, notamment de livres romantiques, Yū  sait tout des sentiments amoureux mais est incapable de les éprouver pour quiconque. Un jour, elle fait la rencontre de Tōko Nanami, une élève en dernière année, très populaire et qui éconduit sans ménagement tous ses prétendants. Pensant avoir trouvé quelqu’un comme elle, Yū se confie à Tōko. Quelle n’est pas sa surprise lorsque Tōko lui avoue être en train de tomber amoureuse d’elle ?

Première chose : je n’ai jamais lu ou regardé de yuri, c’est donc la première fois que j’entendais parler de cet univers. Je connaissais les yaoi de nom, puisque certaines de mes amies en sont de grandes lectrices, mais je n’en ai jamais lu ou vu pour ma part car cela ne m’intéressait pas.
Deuxième chose : je ne suis pas une grande lectrice de mangas romantiques. Certes, je lis principalement des shojos, mais très rarement dont l’histoire est basée uniquement sur une histoire d’amour (l’une de ces exceptions est Par-delà les étoiles).
Troisième chose : c’était la première fois que je regarde un anime uniquement consacré à une histoire d’amour.

Ces petites précisions faites, passons à mon avis.

De cet anime, je retiens principalement trois choses : la beauté des dessins, la douceur teintée de tristesse et la complexité des personnages.
En effet, les dessins sont magnifiques, il s’en dégage une forme d’apaisement et de nostalgie dans certains épisodes. Pour ce qui est des personnages, la plupart d’entre eux ont quelque chose qui pourrait s’apparenter à un secret. Les personnages, même secondaires, sont bien exploités et apportent quelque chose d’important : des questionnements, un autre regard… C’est assez difficile à décrire pour être honnête. Je pense que le mieux est de le regarder par vous-même 🌸
Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé voir l’évolution de la relation très touchante entre Yū et Tōko. Les épisodes ont également un rythme auquel je ne suis pas habituée puisque ces derniers sont assez lents, mais je trouve que cela sied parfaitement à cette histoire d’amour qui prend son temps pour fleurir, tout en s’accompagnant de bien des questions.

C’est maintenant la fin de cet article ! J’espère qu’il vous aura permis de faire des découvertes. N’hésitez pas à me donner vos dernières découvertes en la matière dans les commentaires. Je vous lirai avec grand plaisir.

Bonne journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s